Bonheur au travail

Les trois points forts de l’ours qui boosteront votre bonheur au travail

By mars 6, 2019 No Comments
sterktes van de beer

Un mercredi soir assez venteux, je me dirigeais au volant de la WOW-mobile de Tryangle vers Leopoldsburg au Limbourg. Le voyage qui me conduisait d’Anvers à ma destination remplissait mon cœur de joie et d’espoir. Je me réjouissais de rencontrer mon collègue et très bon ami qui m’inspire chaque fois que nous nous rencontrons. Et je savais rien qu’en lui disant bonjour que cette soirée allait à nouveau être source d’inspiration.

Nous avons parlé longuement de la pluie et du beau temps jusqu’à ce que nous en venions à notre dénominateur commun : le bonheur. Alors que, dans le cadre de Tryangle, je me concentre surtout sur le bonheur au travail, mon interlocuteur a élargi le débat en me racontant sa participation à un rituel chamanique qu’il avait suivi pour étendre ses horizons et décupler son bonheur. Cette expérience lui avait fait vivre une agréable après-midi qui s’était terminée sur un tapis de yoga en compagnie d’un ours imaginatif qui l’a ensuite inspiré. Cette visualisation lui a permis de comprendre plusieurs choses, qui pourraient d’ailleurs aussi vous permettre de déployer votre bonheur au travail : les trois points forts de l’ours. L’ours est joueur et puissant et il délimite son territoire.

Amusez-vous ! Osez associer dur labeur et plaisir !

Notre tradition judéo-chrétienne a imposé la notion de contrainte au ”travail”. Comme Ève a mordu dans la pomme, elle a dû travailler dur toute sa vie avec son cher Adam pour réparer son péché. Du coup, le “travail” est lié indissociablement à l’idée d’“obligation”. Je me souviens encore très bien de la question que me posaient régulièrement mes stagiaires dans mon ancienne fonction en tant que conseillère emploi : “Dois-je chercher un emploi bien payé, une fonction dans laquelle je suis bon ou un travail pour lequel j’ai les diplômes requis ?”. Ma réaction était alors de dire : “Pourquoi ne pas chercher plutôt un emploi que vous aimerez ?”, ce qui provoquait toujours de nombreux froncements de sourcils…

Levons tout de suite le doute : travailler peut aussi être amusant ! Et si vous ne croyez pas le Chief Happiness, réfléchissez aux moments où le temps passe vite, aux tâches qui vous donnent de l’énergie et qui vous permettent de profiter pleinement de votre soirée après une journée de travail et aux circonstances qui font que vous travaillez de manière très productive. Bien avant que l’on ne parle de burn-out, Artistote a dit : “Le plaisir au travail crée la perfection dans le travail”. Laissez donc cet ours joueur vous inspirer pour travailler dur en vous amusant.

Délimitez votre territoire ! Osez dire non et veillez à respecter vos limites !

L’ours se protège et protège les êtres qui lui sont chers en communiquant clairement lorsque quelqu’un s’approche trop près de lui : en le regardant d’un œil menaçant, en grognant, en attaquant — autant de signes de communication clairs et francs. Adopter une communication constructive et honnête vous aidera aussi. Mais comment se fait-il que nous tombions toujours dans le même piège ? Vous vous entendez répondre “oui” lorsque l’on vous demande si vous pouvez faire quelque chose en plus alors que vous êtes déjà débordé. Vous sentez qu’il faut dire “Non”, vous pensez “Non”, tout votre corps vous dit “Ne le fais pas !!” et vous dites… “Oui !” Vous vous offrez ainsi un aller simple pour le surmenage, le stress, l’irritabilité et les problèmes à la maison si vous persistez à communiquer de la sorte…

Suivez l’exemple de l’ours et construisez un processus de communication clair : si les gens savent ce qu’il est en est et ce qu’ils risquent, ils apprendront à respecter vos limites. Ainsi, vous pourrez interagir beaucoup plus confortablement avec les autres, ce qui sera bénéfique tant pour vous que pour vos interlocuteurs. Une situation gagnante à tous les niveaux !

Soyez fort : osez être une main de fer dans un gant de velours !

Savez-vous pourquoi les ours ont tant l’air d’être tendres et câlins alors que ce ne sont pas vraiment les animaux les plus chaleureux qui soient. Leur épaisse fourrure y est sûrement pour beaucoup. Mais cela vient aussi du fait que nous pouvons nous identifier à eux en tant qu’êtres humains : lorsqu’ils se dressent sur leurs pattes arrière, nous imaginons leurs pattes avant nous entourer chaleureusement. Ce tendre câlin de notre imagination donne du coup l’impression que l’ours est doux et affectueux. Tout en étant très puissants, les ours ne perdent rien de leur soi-disant douceur.

Vous aussi, vous pouvez continuer à être doux tout en restant puissamment attaché à vos valeurs. Je pense notamment aux chefs d’équipe qui ont aussi une responsabilité de coach et qui me demandent souvent si leur “style doux de management” leur permet d’opter pour une forme plus directive de communication, notamment dans le cadre de leurs instructions et de leurs évaluations. Évidemment que oui ! Comme les ours, nous pouvons associer le meilleur des deux mondes pour arriver à une interaction puissante au sein de laquelle il est aussi tenu compte de l’aspect relationnel.

Savais-tu que l’ours, comme le loup, se trouvait sur la plus haute marche de la pyramide de la puissance ?” m’a dit mon très cher interlocuteur. “Et, du coup, l’ours n’a en fait qu’un seul ennemi dans la nature. C’est le loup. Et ce qu’il y a de formidable, c’est que la nature a fait en sorte que ces deux ennemis potentiels se respectent mutuellement et ne se battent pas. Ils se tolèrent, ils respectent leurs droits respectifs et renforcent ainsi leurs positions respectives en tant que maîtres du royaume des animaux.”

Ce soir-là, je suis rentrée chez moi, motivée comme jamais et très inspirée pour écrire l’article que je partage avec vous aujourd’hui. Les trois points forts de l’ours m’ont déjà permis de gagner en ondes positives, force et quiétude – trois éléments qui tous contribuent à booster mon bonheur (au travail).

 

You may also like